Le jour où j’ai découvert la cellulite

C’était un samedi soir, je m’en rappelle encore. Je m’apprêtais à aller me doucher, et comme à mon habitude, j’ôte mes vêtements, je jette un bref coup d’œil inutile dans mon miroir, et là .. horreur ! Que vois-je sur mes jambes ? Non, c’est impossible, pas à moi, c’est pas possible, ça n’arrive qu’aux autres, ceux qui ne font pas de sport, ceux qui .. je ne sais pas, mais pas à moi ! Et bien si, même pour ceux qui mangent parfaitement bien, qui font un minimum de sport, et qui sont jeunes, la cellulite arrive à s’installer. Sauf que nous les femmes, on en fait tout un plat, on pense que c’est quelque chose d’horrible, qu’on ne doit pas en avoir, qu’il ne faut surtout pas que ça se voit, que c’est monstrueux : alors qu’on n’y peut rien. La faute aux hormones, à notre patrimoine génétique, et, on ne va pas se mentir, à nos écarts de la vie quotidienne. Sauf que voilà, une fois installée, la petite coquine, elle y reste si on ne fait rien. Alors on peut décider de ne rien faire, et on aura tout autant raison, parce que notre corps est fait ainsi, et qu’on ne pourra pas, éternellement, avoir ce contrôle sur nous-même. Mais on peut décider, comme moi, de minimiser ou réparer – comme on veut – les dégâts, tant que c’est encore possible, tant qu’on en a encore les moyens. Simplement pour se sentir mieux

J’ai donc choisi de tester la fameuse Ventouse Anti-cellulite, de la marque Cellu-cup (disponible ici pour 19€). Pour tout vous dire, je n’en attendais pas des miracles, mais j’étais tout de même un peu curieuse de savoir ce que cela allait donner sur moi. 

Il faut savoir, que lorsqu’on reçoit la petite ventouse, la marque fournit une petite feuille cartonnée appelée MEMO sur laquelle on peut noter nos mesures (taille, hanches ..) avant et après 4 semaines, ainsi que cocher au fil des jours les objectifs atteints. Personnellement, je n’avais pas énormément de cellulite et je ne souhaitais pas rentrer dans un objectif « minceur », donc je ne m’en suis pas servie. 

DSC_0039.NEF

Je ne vais pas vous expliquer ici comment fonctionne la Cellu-cup, parce qu’il y a tout un tas de vidéos sur le net, d’explications et re-explications, et tout pleins d’infos sur le site Cellu-cup. Vraiment, je crois que son utilisation est à la portée de tout le monde, et je suis même certaine que pour celles qui n’y arrivent pas ou qui ont des interrogations, la marque y répondra sans problème. Cependant, juste à titre informatif, il est nécessaire d’utiliser une huile lors des séances de « palper-rouler ». N’importe quelle huile fait l’affaire, alors prenez ce que vous avez sous le coude. 

Beaucoup se demandent alors : est-ce que ça fait mal ? Pour être franche avec vous, au tout début, j’ai eu vraiment mal je criais de douleur. Maintenant, ayant un peu d’expérience avec la chose, je pense simplement que je pinçais beaucoup trop fort la ventouse. Il faut simplement savoir doser, ne pas y aller comme une folle, ne pas se faire mal pour se dire que comme ça cela fonctionnera mieux. Le but est quand même d’apprécier les séances (parce que oui, ça en devient agréable), de se caler devant une bonne série, de faire ça naturellement, sans se prendre la tête, et je vous assure que vous verrez des résultats !

Ce que j’ai aimé, c’est qu’elle est légère, flexible, et très simple à prendre en main. De plus, c’est vraiment de la bonne qualité, car cela fait deux mois que je l’utilise, et elle n’a pas bougé. 

Pour ce qui en est des résultats. Comme je vous ai dit, je n’avais pas énormément de cellulite. J’ai effectué les massages seulement sur les cuisses et les fesses, c’est tout. Je n’ai pas cherché à le faire sur d’autres zones, parce que selon moi, ça n’en valait pas la peine. Et du coup, une fois en bikini, au bout de 3 semaines maximum, je me suis rendu compte que la petite coquine, cette satanée cellulite, elle s’était envolée. Oui, comme ça, disparue, introuvable. Et là, j’étais vraiment contente ! J’ai cependant continué, et je continue toujours, juste pour le plaisir de me dire qu’elle ne reviendra plus jamais.

Selon moi, c’est réellement une bonne technique. C’est peu cher, à faire chez soi, à son rythme, plutôt agréable, et on voit vraiment les résultats au fil des semaines. 

J’ai surement oublié certains points, ou vous avez sans doute quelques questions à propos de cette fameuse ventouse qu’on voit partout, alors n’hésitez pas, laissez moi un commentaire et je prendrai un plaisir à vous répondre. 

Bon plan de folie : avec le code BLONDS vous avez -6€ sur votre commande

 

A très vite. ♥

 

2 thoughts on “Le jour où j’ai découvert la cellulite

    1. Moi même j’ai été un peu saoulée d’en entendre autant parler, mais en fait, je me suis rendu compte que c’était assez révolutionnaire et j’ai vite compris tout cet engouement. 🙂

Vos petits mots